Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://media.paperblog.fr/i/180/1805838/stade-carmes-L-1.jpeg

 

 

 

 

Présentation

  • : Stade des carmes (Street Football et Futsal)
  • Stade des carmes (Street Football et Futsal)
  • : Site compilant les matchs de l'association du Stade des Carmes
  • Contact

Fréquentations

depuis le 21 Décembre 2006

Il y a personne(s) sur ce blog

 

 

Google PR™ - Post your Page Rank with MyGooglePageRank.com Locations of visitors to this page Ce site respecte le droit d'auteur. Tous les droits des auteurs des œuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation des œuvres autres que la reproduction et la
consultation individuelles et privées sont interdites

Recherche

Archives

25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 08:23
 

Style de jeu et culture nationale :

 

         Y a-t-il un lien entre le style de jeu pratiqué par une équipe et sa culture, son identité régionale ou nationale?

 

 

Certains clubs comme certaines nations semblent avoir un jeu ressemblant à l’identité de leur pays ou de leur région. Par exemple, les Français adeptes du beau aiment pratiquer un jeu de belle facture, bien léché fait de passes courtes et de technicité, préférant s’approcher au plus près du but pour marquer ; les équipes d’Afrique elles sont moins organisées mais plus spontanées ; il y a également le lien entre les Brésiliens et la samba ou encore le jeu plus physique des Scandinaves. Ces exemples ne sont évidemment que des poncifs, des clichés qui ne doivent pas être pris au pied de la lettre pour en faire des généralités. D’autant qu’il y a des exceptions que je trouve assez intéressantes de noter.

 

 

En regardant l’avant match du quart de finale Bayern Munich-Milan AC j’ai entendu les consultants présenter les deux équipes. Il en ressortait que le Bayern était un club porté sur l’offensive comme la plupart des clubs allemands (leur championnat étant, parmi les championnats majeurs d’Europe celui où il y a le plus de buts),  et le Milan AC tactiquement très pointue comme il est d’usage en Italie.

 

A ce moment là je me suis fait la réflexion que lorsqu’on pense à l’Allemagne on a tout de suite à l’esprit l’organisation, la rigueur, la discipline ce qui devrait correspondre dans leur jeu à une tactique très développée ; alors que non, c’est l’attaque qui est mis en exergue.

 

De même pour les Italiens, en tant que Latins on les imaginerait plus fantasques, moins calculateurs et donc portés sur l’offensive plutôt que la tactique.

 

 

Il n’y a donc pas systématiquement de relations entre les images d’Epinal que l’on se fait des pays et leur style de jeu.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Arkham09 26/04/2007 18:21

Au final la marge de manoeuvre est quand même limitée eu égard à l'environnement culturel dans lesquels ils évoluent et qui vont conditionner (on pourrait dire ataviquement) leur perception du football idéale.

L'impact du milieu socio-culturel dans lequel on évolue quotidiennement influe énormément dans la vision du jeu et des attentes que l'on porte à ce jeu, chaque pays structurant un ensemble ordonné de principes (qui vont revétir un caractère axiomatique voire apodictique) qui part capillarité vont venir influencer jusqu'aux schémas de jeu utilisés par les équipes.

Ce qui fait qu'on retrouve toujours de grande tendance, des stéréotypes propres à chaque nation de football, celle-ci se répétant encore actuellement malgré la mondialisation du football et des entraîneurs.

Merci pour la visite et le commentaire.

Cab' 26/04/2007 16:22

Salut Arkahm, merci pour ton com dans la Cabane ;-)  ,

cela n'est pas pas entretenu aussi par le choix des entraîneurs ? Je n'y connais pas grand chose en football. A-t-on des exemples où justement l'organisation et la technique de jeu "différente" d'un entraîneur étranger a réussi à être imposée ?

Arkham09 25/04/2007 21:50

L'avenir du football serait-il au mélange des cultures? Peut-être mais l'Italie: championne du monde avec exclusivement des joueurs évoluant dans son championnat, où l'apport de techniciens étrangers est encore faible pour ne pas dire inexistant.

Après il est sur qu'avec la ligue des champions les équipes européennes commence à développer une sorte de mimétisme tactique, mais on peut encore percevoir des distinctions selon les championnats, je pense donc que si les clubs de l'élite on tendance à adopter des paradigmes défensifs comme offensifs similaires, il n'en reste pas moins que dans les milieux de tableau on distinguera sans problème un Reggina-Chievo Verone d'un Portsmouth-Tottenham et dans les divisions inférieurs c'est encore plus perceptible.

Edwin 25/04/2007 18:59

Ta remarque sur les armées Romaines et Germaniques pendant l'antiquité est judicieuse, je n'y avait pas pensé.

De plus dans le foot moderne avec des équipes composées de joueurs de plusieurs. nationalités et des entraîneurs étrangers il y a un brassage des cultures footbalistiques qui permet d'élargir les styles de jeu. Prenons l'exemple de Wenger à Arsenal où le Kick'n'rusch est de l'histoire ancienne ou alors la tentative de Capello au Real pour asseoir une assise défensive comme en Italie.

Arkham09 25/04/2007 09:37

La remarque que tu soulèves à la fin de ton analyse est intéressante, elle démontre que malgré un comportement global normalisé et spécifique à chaque pays, il existe un fond atavique remontant à l'antiquité et qui vient complètement à l'opposé des tendances comportementales lourdes propre à chaque culture.

N'oublie pas qu'à l'antiquité: les légions Romaines étaient des modèles d'organisation collective et de cohésion, alors que les barbares Germains se battaient dans l'anarchie la plus complète.

PORTRAITS

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -