Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://media.paperblog.fr/i/180/1805838/stade-carmes-L-1.jpeg

 

 

 

 

Présentation

  • : Stade des carmes (Street Football et Futsal)
  • Stade des carmes (Street Football et Futsal)
  • : Site compilant les matchs de l'association du Stade des Carmes
  • Contact

Fréquentations

depuis le 21 Décembre 2006

Il y a personne(s) sur ce blog

 

 

Google PR™ - Post your Page Rank with MyGooglePageRank.com Locations of visitors to this page Ce site respecte le droit d'auteur. Tous les droits des auteurs des œuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation des œuvres autres que la reproduction et la
consultation individuelles et privées sont interdites

Recherche

Archives

15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 16:32

L’impact physique : nouvel espace de différenciation ?

 

 

Les spectateurs ayant assisté aux rencontres s’étant déroulé cet été au stade des Carmes ont du être surpris par l’engagement physique au cours des parties.

Beaucoup de rentre-dedans, beaucoup de coups d’épaule dévastateurs et une grosse pression défensive sur le porteur de balle.

 

Ce n’est pas nouveau, notre stade est réputé pour être celui où le jeu pratiqué est le plus physique de tout le département. Ca à toujours était une de nos forces (avec l’aspect tactique et la préparation stratégique des matchs) et c’est la pierre angulaire de notre invincibilité à domicile ; depuis 10 ans ; face à des équipes étrangères.

 

Mais je suis obligé de reconnaître que depuis cet été, l’engagement physique est encore monté d’un cran, pour atteindre un seuil très élevé et totalement inconnu sur les autres terrains de futsal. Le défi physique est devenu un élément essentiel du jeu pratiqué au Carmes ce qui n’était pas encore le cas les années précédentes.

 

Plusieurs raisons à ce phénomène qui était pour le moins (rétrospectivement) prévisible . Ces raisons sont au nombre de 3 et chaque semaine nous en traiterons une.

Aujourd'hui: "l'exacerbation logique d'une dimension déja présente dans notre jeu"

 

I/ L’exacerbation logique d’une dimension déjà présente dans notre jeu :

 

Comme  je l’ai déjà invoqué dans le préambule : notre jeu à toujours comporté une dimension physique très importante.

A vrai dire ce n’est pas le résultat d’une décision collective, ou d’une stratégie mise en place il y a 10 ans, ce n’est que la conséquence des extraordinaires capacités physiques de nos joueurs. En fait, nos paradigmes tactiques se sont adaptés et ont pris en compte une supériorité athlétique nette par rapport à nos adversaires.

Au début, lors de la première dream team, nos défenseurs centraux culminés à près d’1m 95 de moyenne, associé à cela des joueurs excessivement rapide devant (Edwin et Eric), plus un milieu de terrain composé de gars doté de 3 poumons (Fabien en est l’emblème) et vous obteniez une équipe tout simplement injouable sur un petit terrain. On remportait quasiment l’intégralité de nos duels et même si on avait des grosses lacunes techniques, lorsque le rouleau compresseur physique se mettait en marche, personne ne pouvait nous arrêter.

 

Aujourd’hui la donne est un peu différente : il y a très peu de gros gabarit au Carmes. Charles R et Nicolas G, ne peuvent plus venir au stade pour diverses raisons,  et notre supériorité athlétique est mise à mal par la présence de plus en plus massive de joueurs qui viennent des clubs et qui ont donc subi de gros entraînements physiques, qui leur permettent de nous tenir tête en terme de présence athlétique.

 

Néanmoins, on continue toujours à jouer avec un énorme engagement physique, qui surprend systématiquement tous nos adversaires. A l’inverse, lorsqu’on se retrouve entre nous, on sait tous à quoi s’attendre et là on tient une explication de cette exacerbation de l’intensité physique de nos matchs : pour pouvoir continuer à faire des différences et des écarts on est obligé de mettre plus d’engagement, de rage, d’ardeur en attaque comme en défense.

 

Face à des gars comme Guillaume ou Eric (il vous en prie), on sait qu’on risque de prendre cher, donc il faut répondre et ne pas hésiter à y aller avec conviction et détermination… On entre alors dans une logique de surenchère qui  débouche sur des matchs ou les tampons sont très présents et de plus en plus violents : seul moyen de pouvoir continuer sa route ou au contraire d’arrêter son adversaire.


Partager cet article

Repost 0
Published by Arkham09 - dans Schéma tactique
commenter cet article

commentaires

PORTRAITS

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -