Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://media.paperblog.fr/i/180/1805838/stade-carmes-L-1.jpeg

 

 

 

 

Présentation

  • : Stade des carmes (Street Football et Futsal)
  • Stade des carmes (Street Football et Futsal)
  • : Site compilant les matchs de l'association du Stade des Carmes
  • Contact

Fréquentations

depuis le 21 Décembre 2006

Il y a personne(s) sur ce blog

 

 

Google PR™ - Post your Page Rank with MyGooglePageRank.com Locations of visitors to this page Ce site respecte le droit d'auteur. Tous les droits des auteurs des œuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation des œuvres autres que la reproduction et la
consultation individuelles et privées sont interdites

Recherche

Archives

9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 06:45

Rigail : un pont, des tauliers, un symbole (II)

 


II/ Les tauliers : passés, présents et futurs de Rigail



Pour ce second article consacré à Rigail, je vais faire un petit balayage, « non-exhaustif », des joueurs marquants du stade des Carmes issus de ce quartier.


A/ Les anciens tauliers :


Là, je suis obligé de commencer par celui qui a été un des premiers fidèles des Carmes et qui reste aujourd'hui encore une sorte de légende : Abder.


 

 ABDER :


Il est arrivé au Carmes juste après le départ de Samuel R et a pris sa place en tant que tauliers dès le début de l'année 1998.


C'était à l'époque l'un des plus jeunes mais aussi l'un des plus doués. J'appréciais son jeu dos au but et sa technicité en mouvement qui lui permettait de compenser l'handicap lié à son jeune âge.


En fait son seul problème, qui a contribué, il faut l'avouer, à sa réputation, c'était l'absence complète de repli défensif et d'une quelconque trace de sens du collectif chez lui. A ce titre on lui a attribué le surnom de « technicien de surface ».


Pourtant j'ai toujours adoré jouer avec lui. Il faut dire qu'on avait un jeu complémentaire : à moi les grandes courses balle au pied, à lui la justesse technique et la précision dans un petit périmètre.


Notre duo a montré son meilleur visage lors des matchs qui nous ont opposés au clan des « skateurs » à la fin des années 90. J'aurais des centaines d'anecdotes sur les matchs qui ont opposé les tauliers des Carmes aux  skateurs mais deux retiennent plus particulièrement mon attention :


- je me rappelle d'un match contre les skateurs, livré fin septembre 1999, où j'étais arrivé en cours de partie (sur les coups de 18h) et qu'on avait fini par gagner grâce à des coups d'éclats d'Abder. J'avais adoré l'accueil qui me fût réservé et la remontée au score que nous avions effectuée !!!


- mais je me souviens aussi d'un match plus pathétique, où malgré la présence d'Abder et de Gilles dans mon équipe, nous avions perdu face aux « skateurs » qui avaient même poussés l'humiliation à faire jouer leur copine sur le terrain... Un drame, il n'y a pas d'autres mots...  


Je suis nostalgique du duo que nous formions car il n'a pas survécu aux années 90 :  Abder s'est blessé au bras sérieusement peu de temps après, puis il a privilégié le foot en club et sa vie professionnelle. Néanmoins, son souvenir est toujours très présent aux Carmes.


 

XAVIER T :



L'un des seuls membres de la légendaire « génération 1981 » (avec Romain G)  à ne pas avoir prolongé le plaisir des foots à l'école des Carmes par la pratique du foot en club.


Néanmoins, durant la fin des années 90 il venait très fréquemment au Carmes et il formait avec Fabien et Nicolas P, un trio redoutable et 100% Rigail.


Petit gabarit, fin,  rapide, doté d'une bonne technique et d'un grand sens du collectif, il a été l'un des membres de la première dream team des Carmes qui a massacré pendant 3 ans (1997-1999) toutes les autres équipes qui s'aventuraient sur notre terrain. Il fût à ce titre l'un des principaux artisans de la victoire légendaire, remportée 10 à 0, sur l'équipe emmenée par Abdel en 1998 (ou 1999 ?).


Pour lui aussi, la vie professionnelle a été fatale à sa présence sur notre terrain.



 NICOLAS P :



Comme Fabien et Xavier, c'est un petit gabarit, très fin avec une grosse capacité d'accélération et des dribbles courts assez impressionnants.

C'est Fabien et Xavier qui l'ont initié aux joies du foot de rue et comme il était assez doué il s'est vite ramené au Carmes à partir de 1999.


Malheureusement, sa présence  a été trop courte, puisque dès 2001 il ne venait presque plus. Vraiment dommage car : gros potentiel technique mais il n'y a pas que ça qui compte...


Enfin, on peut mentionner Julien L qui est venu de temps en temps sur notre terrain.



B/ Les tauliers actuels :



  FABIEN :


Si Jean-Christophe incarne le « pont-neuf », Fabien quant à lui incarne Rigail.


Même s'il n'habite plus actuellement dans ce quartier, il en est toujours le symbole et je dois dire que si je regarde Nicolas P et Xavier T (bon Abder est un peu à part), je vois comme une sorte de filiation à la fois morphologique et gestuelle entre tous ces joueurs.


Petit gabarit, fin, rapide, agile, gros sens du collectif, technique irréprochable... La coïncidence est trop grosse pour y voir un simple hasard, personnellement je parlerai de tradition et de style « Rigail ».


Pour en savoir plus sur Fabien je vous laisse vous reporter à son portrait.


 

BENOIT A :



Le frère de Fabien possède les mêmes caractéristiques que son cadet : petit gabarit, explosif, bon jeu de passes, grosse activité défensive,...

Son arrivée aux Carmes fut fracassante lors du printemps 2007!!! Personne ne le connaissait et on connaissait encore moins son style de jeu. On a été bluffé par son sens de la percussion et l'explosivité de ses crochets.


Je dois avouer qu'il m'a fait passer de sales quarts d'heure lors de nos oppositions durant l'été 2007.

Sa spéciale: accélération côté droit puis on repique au centre, c'est simple sur le papier mais j'ai jamais pu m'y adapter et il m'a fait bouffer des courants d'airs pendant tout Juillet et Août.

C'est le genre de truc que je suis pas prêt d'oublier...   ;-)))

 

A la différence de son frère, il est davantage porté sur les débordements et possède plus les caractéristiques d'un ailier que d'un milieu offensif classique comme son frère.

C'est pour ça que j'apprécie autant jouer avec lui, même si dès fois faut reconnaître qu'on se marche un peu sur les pieds sur l'aile droite. Mais, il est tellement rare de voir à l'oeuvre un authentique joueur de couloir que ces désagréments ne sont que superficiels.

De plus, comme je l'ai indiqué précédemment il n'hésite jamais à repiquer dans l'axe pour frapper directement au but.

 

En fait, tout bien réfléchi, son style de jeu me rappelle davantage Nicolas P que Fabien.


D'ailleurs,  s'ils jouent si fréquemment avec son frère, ce n'est pas seulement de l'amour fraternel, je pense que c'est aussi car il se complète à merveille et que leur association se révèle redoutable, en attaque notamment.


Aujourd'hui, personne ne peut lui contester son statut de tauliers des Carmes.



III/ Les futurs tauliers :


Incontestablement, la génération de « petit Florian » et de Damien, constitue en terme de talent pur : la meilleure génération qu'ait connu Rigail et même les Carmes.


P'tit Flo est incroyable, le plus gros potentiel technique à avoir foulé le terrain des Carmes !!! Après, il faudra voir si le mental suit et surtout si le physique tient le choc.


Il a été lancé dans la cour des grands très jeune (à 11 ans) face à des gars qui lui rendaient 10 ans, 30 cm et 35 kilos !!! Je me souviens que pour son premier match « officiel » au Carmes je l'avais pris dans mon équipe (c'était durant l'hiver 2005-2006), histoire de montrer que je faisais dans le social en prenant des « newbies » et il m'avait fait halluciner !


A partir de ce jour, il est venu très régulièrement au stade (l'été 2006 il a été le plus assidu avec Flo et moi) mais bizarrement je le sentais régresser.


En fait, il prenait beaucoup de coups et de tampons (beaucoup trop). L'intensité physique de certains matchs annihilée complètement son talent offensif et son rendement sur le terrain s'en ressentait. En plus de cela, il était jeune et il souffrait de son déficit physique et athlétique.


Je me souviens d'un match de folie, qui s'était joué sous la pluie au printemps 2006 :  d'un côté il sortait des dribbles d'exception et de l'autre il était incapable de digérer les replis défensifs qu'il lui était nécessaire d'accomplir, pour ne pas mettre en difficulté son équipe.

Au cours de ce match j'ai pu observer Edwin et p'tit Flo, qui jouait dans la même équipe, et j'ai pu voir tout le chemin qu'il restait à faire à Flo pour se hisser au niveau d'Edwin, qui fût époustouflant dans ces conditions dantesques.


L'été 2006 a été catastrophique pour lui. J'avais vraiment la sensation qu'il stagnait, voire même régressait, en plus son comportement provocateur et arrogant, sur le terrain, me mettait hors de moi.

Un jour j'ai tout simplement décidé qu'il ne jouerait plus dans la même équipe tant qu'il se comporterait de la sorte ! Autant vous dire qu'après ça, quand je l'affrontais, jeune ou pas jeune, je ne lui faisais aucun cadeau.


Faut croire que ça lui a mis du plomb dans la tête, car après l'été 2006 il a fait des progrès fulgurants : il a pris du poids et de la taille tout en retrouvant sa technicité. Bref, il a de nouveau était éblouissant.


Malheureusement, il ne pouvait plus venir aussi souvent au Carmes car cela lui était interdit par sa famille, trop soucieuse de ne pas épuiser sa potentielle « poule aux œufs d'or », surtout que les risques de blessure sur ce type de terrain sont plus que réelles.


Il est bien venu de temps en temps, en douce, au terrain, mais rien de comparable à 2006 (néanmoins il a disputé un match de légende le 24 juillet 2007 en jouant dans...mon équipe après plus de 6 mois d'ostracisme).


En plus, avec notre stade en travaux depuis plus d'un an, cela fait près de 18 mois qu'il ne s'est pas mesuré  à nous. Dommage...




Voila j'en ai fini avec la présentation des figures majeures du quartier de Rigail, j'espère avoir été le plus complet possible et que vous avez eu autant de plaisir à lire cet article que j'en ai eu à l'écrire.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

PORTRAITS

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -